MELENCHON SE DEBALLE !

Par Marc Prévost :: 06/01/2011 à 11:32 :: Le monde selon moi

Coup de fil d'un ami.

- Tu as vu Mélenchon ? Ou plutôt écouté sur Europe chez Nicolas Demorand ?

- Oui, il a encore franchi un cap, le Méluche . "Remballez vos grands airs de mépris à l'égard des élus du peuple...". Ceci dit, il est obligé à la radio d'en faire beaucoup par rapport à la télé. Qu'est ce que ça va être pendant la campagne dans un an, tu crois ? Il va arriver sur les plateaux habillé en sans-culotte et danser la carmagnole, la tête de Strauss-Kahn ou Sarkozy au bout d'une pique ?

- Il va péter les plombs. Il les a déjà pétés d'ailleurs. Il est dans une logique de surenchère. Toutes les semaines, il se demande ce qu'il doit dire pour se faire remarquer.

- T'inquiète...il se rangera gentiment dans la roue du meilleur placé à gauche après le premier tour. Que ce soit Aubry, Strauss-Kahn ou Royal. On enverra Cambadélis, ou même Julien Dray, pour le calmer. Entre anciens trotskistes. Ils sauront trouver les mots du genre "tout sauf Sarkozy", alternance, vote utile, pas de 4 ème défaite pour la gauche. Moi, je n'oublie pas qu'il y a les législatives derrière. Et Monsieur Mélenchon, s'il veut surnager dans le paysage après 2012, doit penser à sa base parlementaire. Mélenchon n'est pas Arlette ou Besancenot, ne pas confondre. Ce que les écolos-Verts ne pourront pas faire avec le PS, le Front de gauche le fera. Tu penses ! On vous promet 50 élus dans la prochaine assemblée ! Ne pas oublier non plus que le Front de gauche, c'est beaucoup d'élus communistes, habitués à traiter, parfois férocement, avec le PS, et qui pensent surtout à survivre y compris financièrement. Méluche sera débordé à ce moment. Sa plus-value n'est que médiatique.

- Et s'il dépasse les 10 % ou s'en approche ?

- Si c'est Aubry, le risque, c'est un 21 avril bis...-. Il prendra au premier tour sur Titine de Fer qui aura du mal à compenser au centre, avec les deux "B", Bayrou et Borloo. Un peu comme Chevènement en 2002. Tu imagines : Marine Le Pen à 18/19 % et Sarkozy à 23/24 %. Aubry à 17/18%...Je ne te dis pas les conséquences pour le PS. Si c'est DSK, Mélenchon fera théoriquement un meilleur score qu'avec Aubry. Mais DSK capitalisera au centre et même un peu à droite, y compris chez les électeurs de droite qui ne veulent plus de Sarko qui les a trompés, etc...et qui pourraient être tentés de le sanctionner en votant MLP. Aubry patronne du PS se rangera dans la roue de DSK (Matignon, mon vieux Matignon) et fera taire l'aile gauche.

- Tu es optimiste pour Sarko, non ?

- La droite va se ressouder. C'est inéluctable s'ils veulent préserver leurs chances. Hier, Raffarin, qui connait bien le sujet, pronostiquait un retrait de Morin - aucun intérêt pour le NC d'avoir un candidat à 3,88, allez, 3,89 %, au premier tour, quand on songe aux scores des candidats UDF aux précédentes présidentielles - et de Villepin.

- Ah bon, Villepin ?...

- On aura la réponse après son procès en appel. Ce qui est sûr, c'est qu'il ne se retirera pas le lendemain du jugement. Et puis, il a un problème de soussous...

- Et Borloo ? Il va fixer les voix du centre comme tu dis ?

- Le candidat anti-Bayrou en fait. Les voix centristes de Borloo sont plus facilement canalisables au second tour, celles de Bayrou moins. Lui, il reviendra à son étiage "normal", entre 6 et 8 %. Pour moi, les deux inconnues, c'est la tactique de Borloo, d'abord. Il vise Matignon si Sarko repasse. Il sera en compétition avec Copé, patron du parti vainqueur. Pas simple pour un Sarko gagnant. Si Borloo pique sa crise, il est capable d'aller voir ailleurs...si DSK y va, que fait Borloo ? Deuxième inconnue, le score de Marine Le Pen au premier tour évidemment qui pésera sur celui de Sarkozy donc déterminera sa dynamique. M'enfin, tout çà reste encore aléatoire...

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :