CONFUCIUS & CO*

Par Marc Prévost :: 28/12/2010 à 16:40 :: Le monde selon moi

Notre Confucius de Charente-Poitou aime la Chine. A trente ans - même plus- d'intervalle, Jean-Pierre Raffarin vient de commettre un nouvel opus sur l'Empire du milieu (la Chine, pas le microcosme). Ce que la Chine nous a appris - c'est le titre du bouquin (chez Shi jie zhi shi, le livre n'est disponible qu'en Chine - fait ainsi écho à la Vie en Jaune (génial, le titre), sorti vers la fin des années 70 et écrit à plusieurs mains avec d'autres jeunes giscardiens de choc de l'époque : Dominique Bussereau, Marc-Philippe Daubresse (oui, oui, le nôtre !), deux Giscard d'Estaing (Henri et Nicolas), Benoît-Roger Vasselin, Pierre Simonet. Sous-titre : Sept jeunes giscardiens en Chine populaire.

Quelques années auparavant, Alain Peyrefitte venait de signer son "Quand la Chine s'éveillera...le monde tremblera (Fayard). Le succès du baron gaulliste avait inspiré les jeunes pousses de ce qui sera l'UDF. Ce qui n'empêchera pas Jipé, as du marketing chez Jacques Vabre et directeur général chez Bernard Krief de venir dispenser ses précieux conseils au candidat de droite anti-Mauroy - Bruno Chauvierre - pendant la campagne municipale à Lille de 1983 avec cet autre opuscule au titre inoubliable : "Les socialistes perdent le Nord" (préfacé par l'académicien et sénateur du Nord Maurice Schumann, s'il vous plaît). A bon chat, bon rat, comme on dit dans les campagnes chinoises.

* J'ai failli intituler ce modeste billet : Le Poids de la Chine. Je laisse cela à d'autres blogueurs, porté sur la chose de la contrepèterie.