CHAMBRES DE COMMERCE : LA PEPINIERE BORLOO

Par Marc Prévost :: 24/12/2010 à 11:37 :: Région

Ca bouge dans les chambres de commerce. Avant le "choc" attendu Philippe Vasseur/Léonce-Michel Deprez pour la présidence de la grande compagnie consulaire régionale, la CCI région Nord-Pas de Calais, qui sera le véritable interlocuteur des pouvoirs publics (voir billets du 27/05/2009 et 06/06/2010: Région en Chambres et Je voudrais le fils !), ce sont les chambres locales qui ont désigné leurs leaders. C'est un entrepreneur numérique qui succède à un prospectif Bruno Bonduelle pour présidence de la CCI Grand Lille.

Il s'agit de Philippe Hourdain, patron du groupe d'imprimerie HPC-Adlis à Templemars, leader européen sur son secteur. Comme beaucoup de patrons de la région, celui-ci a rêvé de politique. Il avoue d'ailleurs que le métier qu'il aurait voulu faire est député-maire. Philippe Hourdain a été proche d'Alain Madelin dans les années 80 et a travaillé avec le lillois et giscardien Jean-Jacques Descamps, secrétaire d'état au tourisme sous Chirac II (1986/1988). On le retrouve sur la liste Borloo pour les régionales de 1992, quand le maire de Valenciennes d'alors avait largement puisé chez les "socio-pros".

Comme Luc Doublet - son ancien colistier borloïste élu conseiller régional la même année - alors président du club Gagnants et en piste actuellement pour la présidence du réseau international des CCI. Son retrait de la compétition pour la succession de Bonduelle (lui aussi sollicité par Borloo pour ces fameuses régionales de 92), ouvrait la voie à Philippe Hourdain. Ce dernier a longtemps été adjoint - aux finances - du maire de Santes, dans la métropole lilloise, Philippe Barret (qui s'était présenté sur la 5 ème circonscription en 1993 sous l'étiquette DVD soutenu par l'UDF - 15,3 % au premier tour, vainqueur pour 140 voix: Bernard Davoine, PS, et future circonscription quelques années plus tard de Martine Aubry, first adjointe de P.Mauroy à Lille).

En poussant un peu le raisonnement, on peut dire que Philippe Vasseur et Deprez junior ont également profité de l'aventure J-LB dans la région puisque le premier et le père du second, Léonce, ancien député-maire du Touquet, l'ont affronté pour le leadership politique à droite pendant les années 90...

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :